larmes de pluie en godille

   Le chien courait   
sur le chemin   
entre les bruyères.     
 
Navré de frapper   
un si bel homme   
à la carotide. 
    
Maman devant   
s'était éloignée   
pressée de rentrer. 
    
La pluie se fit cinglante   
et piquait le visage   
une énergie étrange nous recouvrait      
La marée était montante   
on entendait le ressac   
contre les dalles de granite. 
    
La jetée était déserte   
un marin dans sa petite embarcation   
godillait ferme   
vers un cargo   
ancré au centre du port. 

    
502
( peinture de GJCG )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.