de la pluie sur la barrière

   De la pluie sur la barrière   
des pleurs dans ses yeux mirabelles   
la main posée sur la pommelle.   
  
Le temps en sourdine   
fait la sourde oreille   
en panique les mots fuient.
      
Reste    
par la porte ouverte   
la saison des flammes sèches. 

    
359

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.