C’est en janvier

 

 C'est en janvier    
 que les chats cherchent les chattes    
 parade maîtresse dans les arrière-cours    
 où griffer le gravier sans se blesser.        
  
 C'est étrange    
 que des anges de sortie hors les bois alentours    
 vêtus d'un fripé de vent frais    
 emplissent les yeux troublés des demoiselles.        
  
 Franchissons d'une lucidité légère    
 le parvis bruyant du temple    
 pour en pleine lumière    
 effleurer les grandes choses.        
  
 La glace se brise    
 après le solstice d'hiver    
 les voix sortent du sommeil    
 pour engendrer la joie et le rire.        
  
 Marions-les affirma le plus âgé d'entre eux    
 dont les notes de musique    
 alliées à la pureté du cristal    
 fabriquèrent des navires de jaspe immobiles.        
  
  
                                                                            701
   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.