Traces d’éclosion

 


Se suffirent d'elles-mêmes    
les calembredaines    
sans que mystère opère.        
 
Éclosion en rase campagne,    
le menuet tôt venu    
escamota la plainte.        
 
Naviguant à vue    
les choses dites et reprises    
engagèrent la ritournelle. 
      
Affrétant le fier roulis    
nous pûmes monter à bord    
sans que palinodie s'en suive.        
 
Il n'y a d'enfants    
que le double des mots,    
identique au point précis.        
 
A deux doigts en galipote    
la messe fût dites    
sans que l'on trouve à redire.        
 
Retenez vos étranges manières    
il se pourrait que le bât blesse,    
en arrière toutes !   
 
L'aubépine   
se montre à la fenêtre,    
pericoloso sporgersi.        
 
Mâcher crue    
la coquille des songes    
sans que le gardien nous hèle.        
 
Des trous plein de trous    
sous le haillon,    
perce la bedaine.        
 
Père et mère    
en généalogie remontante    
se portèrent à céans.        
 
Salicornes    
aux frais remugles,    
salez les champs !        
 
Sans jambes     
sous la machine    
l'homme se prit en ses racines.        
 
Cétone efflanquée    
en pose minimale,    
point d'œil à remonter le temps.        
 
Mère-grand,    
odalisque pensante,    
visite du Verbe.       
 
Machu Pichu,    
des organes transplantés    
clé ordinaire pour aide claire.        
 
œuf à œuf    
le mobile fût trouvé,    
sans pas perdus en fidélité.         
 
Griffures d'avril    
n'arrêtent pas le printemps,    
je me tue à le dire.         
 
Essarter la colline    
mène au paradis    
des colibris gris.        
 
Vente à tous les étages    
le vantard pêche    
sans panser les plaies.        
 
Étonne-moi    
et me viens
le bouton rose à la boutonnière.  
      
Creux des mille perles    
mirliton des tontines    
affleure la fontaine.        
 
Mis à l'écart     
des garages de l'attente,    
coronavirus mon soucis.   

Oreille cosmique    
en senestre,     
étoiles mes sœurs.        
 
L'hippocampe    
en son élan    
capte la courbure du temps.        
 
Chemin bosselé    
au charroi tôt venu,    
renaître en écriture.        
 
Bulbe arraché à la terre,        
l'œil de mère
cahin-caha.
 
Des pleurs à l'horizon   
la route est à deux sens    
l'appris et le non appris.       
 
Pensées griffues
la panse éclata    
d'étoiles consenties.    
 
D'une occurrence svelte,    
en sa doublure,    
l'écriture ceinte.     
 
La brebis
dromadaire de mes nuits,    
Ô silos de l'esprit !        
   
 
 
563
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.