L’invisible

 


L'UN visible

Vis
et Tremble    
l'Invisible    
unique visible    
innommé    
rendu inopérant    
par la multitude des visibles.        
 
L'écharpe au cou du promeneur    
promeut le vent froid
en périphérie du corps chaud   
l'écharpe drape les clôtures de l'âme.        
 
L'écharde rend vive la douleur    
elle pique une fois    
et ne nous apprend rien.        
 
Que nenni    
ne m'eût été donnée    
cette mise en scène    
dans l'invisible    
méticuleusement strangulé par la peur    
la loi obligeant    
l'invisible    
à se terrer loin des contrées de l'esprit    
à n'être que l'en-deçà des choses dites    
alors qu'en prébende    
il offre le vide    
au bord duquel    
le visible joue aux osselets.        
 
La gomme efface le palimpseste des mémoires    
pour sans se retourner    
laisser à nos pieds    
la petite herbe folle
écarter les lèvres du Mystère   
seule réalité dans le rêve    
seule partie du rêve    
conduisant à défaire le rêve.   

 Ma sève
l'UN visible.



572
 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.